Petit guide pour créer son entreprise


 Article VIP    Validé le 05/12/2018    61 vues


Petit guide pour créer son entreprise

Dans la création d’une entreprise, il y a plusieurs étapes à suivre avant que celle-ci n’ait une véritable existence aux yeux de la loi.

Entre le choix du statut juridique et la rédaction des statuts, il y a l’établissement du capital social, la rédaction et la publication d’une annonce légale, mais aussi la transmission du dossier de création d’entreprises au CFE.

Ce n’est qu’après toutes ces démarches que vous obtiendrez vos numéros d’immatriculation. Ces fameux numéros vous permettront par la suite d’obtenir votre extrait Kbis.

Ce document vous permet en fait de prouver que votre société bénéficie d’un statut légal.

Créer une entreprise, les étapes clés

Comme il a été dit plus tôt, créer une entreprise n’est pas un acte anodin.

Pour ce faire, vous ne devez surtout pas négliger le moindre détail, aussi insignifiant soit-il. Voici comment vous devez procéder pour créer votre société.

Définir la forme juridique

C’est sans doute le premier pas à faire lorsque vous décidez de créer votre entreprise.

Pour ce faire, vous devrez étudier chaque statut afin de choisir celui qui vous convient le plus. L’auto entreprise est un statut très sollicité par les jeunes entrepreneurs qui débute dans un domaine précis.

Pourtant avec ce statut, l’état ne fait aucune distinction entre votre patrimoine personnel et celui de votre entreprise. De fait, si jamais vous faites faillite, vous risquez également de perdre vos biens personnels.

Les statuts de société comme les SARL, EURL, SAS, SA... en revanche, distinguent les biens de la société des vôtres en cas de faillite ou de litige. Choisissez donc votre statut juridique avec minutie.

Trouver le nom de l’entreprise

Avant de procéder à cette étape, prenez soin de bien vous renseigner auprès de l’Institut national de la propriété industrielle (INPI), pour s’assurer que le nom que vous avez choisi n’est pas déjà utilisé par une autre entreprise.

En agissant de la sorte, vous risquez de vous faire poursuivre en justice pour concurrence déloyale.

Rédiger les statuts, déposer les fonds, publier une annonce légale, obtenir les numéros d’immatriculation

Ces quatre étapes seront les dernières démarches avant l’obtention de votre extrait Kbis que vous pourrez d'ailleurs demander en ligne sur extrait-de-kbis.net.

En quoi consiste l’extrait Kbis ?

Lorsque tout est en place, pour pouvoir démarrer vos activités, votre société doit être immatriculée.

L’extrait Kbis justifiera en réalité que votre entreprise est bien dotée d’une immatriculation.

Pour votre gouverne, l’extrait Kbis contient les informations suivantes :

  • le nom du greffe d’immatriculation,
  • le nom de l’entreprise,
  • les différents numéros d’immatriculation (SIREN, code NAF),
  • la forme juridique (SARL, SA, SCI...),
  • le capital social,
  • l’adresse de l’entreprise,
  • la durée de vie de la société,
  • la date de constitution,
  • les activités exercées,
  • le nom de domaine du ou des sites internet de l’entreprise (s’il en existe),
  • les fonctions, les noms et prénoms, les dates et lieux de naissance, la nationalité et l’adresse du dirigeant principal, des administrateurs et des commissaires aux comptes,
  • la référence des autorisations obligatoires pour les professions réglementées.

2013 - 2018 © The Oueb