La réduction du nombre de fumeurs réduit les profits de l'industrie pharmaceutique


 Validé le 14/11/2013    1169 vues


La réduction du nombre de fumeurs réduit les profits de l'industrie pharmaceutique

La cigarette électronique n'est pas un médicament contre le tabagisme mais c'est une méthode efficace pour aider les fumeurs à réussir leur sevrage.

Les fumeurs ne devraient donc en aucun cas être considérés comme des personnes atteintes d'une dangereuse maladie.

En effet, les fumeurs ne tombent malades qu'après une période assez longue de consommation de tabac. Si les fumeurs étaient tous considérés comme des cas à traiter avec des médicaments, qui en profiterait ? L'industrie pharmaceutique bien sur !

L'arret du tabac : un sacré business !

Oui, la somme déboursée pour les traitements modernes pneumologiques est vraiment exorbitante. Lorsqu'on parle de lutte contre le tabagisme, il n'a jamais été oublié de mentionner que les traitements des maladies causées par ce fléau coûtaient une vraie fortune, non seulement aux fumeurs, mais également à l'état.

Dans ce sens, ce ne pas difficile de comprendre la crainte des firmes pharmaceutique si tous les fumeurs arrivaient à se défaire de la cigarette à tabac en une durée assez courte. Cela impliquerait que la prise en charge par les systèmes de santé, donc, l'utilisation des médicaments et des produits pharmaceutiques ne seraient plus vraiment nécessaires. Les fumeurs n'auraient plus éventuellement besoin d'être prise en charge par les systèmes de santé.

L'ironie est que lorsqu'un sondage réalisé sur les forums a révélé que l'âge moyen auquel un fumeur commence à vapoter était de 35 ans, les zélés anti-e-cigarettes ont très vite commenté à dire que c'était « trop tôt » !

Soyons franc ! Depuis le temps, les solutions et toutes ces formules proposées en pharmacie n'ont pu ni aider les fumeurs dans leur sevrage tabagique, ni réduire la calamité du tabagisme. Par contre, les données sur l'efficacité de la cigarette électronique pour libérer les fumeurs des dangers du tabagisme sont là, seulement quelques années après son invention ... et tout ça, sans nuire à la santé de ses usagers.

Cela dit, il est clair que la cigarette électronique nuit directement au bénéfice des industries pharmaceutiques car elle éliminerait les 100 milliards de dollars de revenus médicamenteux et de traitements pour soigner les maladies causées par le tabagisme.

Ce n'est pas non plus étonnant si d'autres résultats positifs sur l'efficacité de la cigarette électronique restent non diffusés au grand jour car il se trouve que seuls les recherches et les rapports d'études réalisés par les scientifiques et les experts de santé, se cachant derrière le dos de « Big Pharma » sont entendus et publiés au grand jour.

Ce serait donc désespérer d'attendre de la part de ces acteurs pharmaceutiques de prendre la bonne décision dans le réel intérêt de la population. Pour eux, leur profit et leur image passent avant tout ... et les dollars aussi !

Aujourd'hui, croisons les doigts pour que les responsables politiques agissent autrement ...

Ecigarette-France.com

D'autres pages à consulter :

    2013 - 2020 © The Oueb