Protéger ses ruches pendant l’hiver


 Validé le 23/01/2014    9573 vues


Protéger ses ruches pendant l’hiver

Comme tout être vivant, les abeilles savent également s’adapter en fonction des différentes saisons, dont l’hiver.

Et elles le font même très bien :

  • Les abeilles procèdent à l’isolation de leur propre ruche en se servant de la propolis qu’elles mettent en place au-dessus des cadres et dans les interstices
  • Elles réduisent l’ouverture de l’entrée pour mieux se protéger contre le froid et les intrus, tels que les petits rongeurs
  • Les abeilles se placent à tour de rôle vers l’extrémité de la ruche en resserrant les rangs, pour constituer une couche isolante pour le reste de la colonie

Mais en tant qu’apiculteur, vous êtes tout de même inquiet pour vos abeilles l’hiver.

Alors, que pouvez-vous faire pour protéger vos ruches ?

Les principaux ennemis à combattre

Tout d’abord, il faut connaître les différents éléments qui pourraient nuire à la ruche durant la période d’hiver. Bien entendu, il y a la basse température, mais sur ce point, les abeilles se débrouillent déjà très bien.

En général, la ponte de la reine survient peu avant l’arrivée du froid. Et elles se débrouillent pour faire en sorte que la température au centre de la ruche soit entre 30 à 35°, pour assurer la survie du jeune couvain.

Ce que vous pouvez faire, c’est agir au niveau des facteurs extérieurs, comme l’humidité favorisant les moisissures et les champignons, le vent qui pourrait emporter le toit des ruches, ou encore les petits rongeurs qui pourraient s’inviter dans la ruche pour s’y abriter et … manger.

Quelques techniques pour aider vos abeilles

Alors pour combattre l’humidité, vous pouvez procéder à un désherbage du sol autour du support, ce qui favorisera l’assèchement. Pour éviter la stagnation de l’humidité, ce qui pourrait refroidir la ruche, vous pouvez placer cette dernière sur des planchers grillagés.

Dans le cas où le toit de votre ruche est plat, pensez à l’incliner un peu en avant, pour que l’humidité ne stagne pas. N'oubliez pas non plus de traiter le bois et de le protéger avec de la peinture pour ruche, du thermopeint ou de la cire.

Pour combattre le vent, vous pouvez toujours mettre en place une haie brise-vent, mais cela ne suffit pas toujours. Aussi, pensez à placer une assez grosse pierre, par exemple, sur le toit dans le cas où le vôtre est plat. Dans le cas contraire, vous pouvez mettre en place une cordelette ou une sangle pour garder le toit en place.

Enfin, pour empêcher les petits rongeurs de s’inviter dans la ruche, vous pouvez mettre en place une portière métallique, ou un réducteur en bois qui diminuera l’entrée : par exemple, l’entrée de votre ruche fait 19 millimètres, placez un réducteur en bois de sorte à réduire cette entrée à 9 millimètres, ce qui reste suffisant pour les abeilles, et empêchera les petits rongeurs d’entrer.

Dans le cas où votre ruche est dotée de plateaux réversibles, un bon moyen est aussi de les retourner, ce qui réduira également l’entrée.

D'autres pages à consulter :

2013 - 2020 © The Oueb