Des fraises du jardin, ça vous dit ?


 Validé le 17/04/2020    112 vues


Des fraises du jardin, ça vous dit ?

Et si vous plantiez des fraises dans votre beau jardin ? En pot ou en jardinière ou directement sur un terrain, les fraisiers sont en effet de très belles plantes ornementales.

D’autant qu’elles sont plus ou moins faciles à planter et à entretenir. Effectivement, les fraisiers ne demandent pas de grosses conditions de culture.

Tout de suite, apprenons-en un peu plus sur ce fruit au goût unique qui nous tient tellement à cœur.

Quand planter vos fraisiers ?

Le cycle végétal du fraisier est simple : il se plante souvent en été et prend racine en automne. Une fois les conditions favorables réunies, les fraisiers développeront alors leurs fleurs. Et parce qu’ils résistent au froid, les fraisiers ne mourront pas en hiver. Au contraire, ils se reposent à cette période de l’année. Au printemps, ils se réveilleront.

Ainsi, vous pouvez planter vos fraises toute l’année, sauf en hiver. Il faudra tout de même respecter le cycle si vous souhaitez avoir des fruits en abondance et de bonne qualité gustative. De fait, même s’il est possible de planter vos fraisiers au début du printemps, le rendement sera meilleur si vous le faites de juillet à octobre.

Comment planter les fraisiers ?

Les fraisiers n’ont besoin que d’un endroit ensoleillé, d’une terre riche bien drainée et légèrement acide pour bien se développer.

Plantez-les sur buttes de 20 cm de haut et de 80 cm de large. L’espace entre deux plants devra être dès lors de 30 cm, car si vous les plantez de manière trop dense, vos fraises seront la cible du Botrytis cinerea.

Ce champignon aura l’aspect d’une pourriture grise sur vos fruits. N’oubliez pas également le paillage pour permettre aux fruits de se développer sans contact avec le sol et pour leur offrir une protection supplémentaire.

Les différentes variétés de fraises

En fait, il existe deux variétés de fraisiers : les variétés remontantes et les variétés non remontantes. Le Mara des bois, le fraisier ostara, le fraisier polka... sont des variétés remontantes. Elles se récoltent de mai à juillet. Le goût prononcé de ces fruits fait d’eux d’excellents ingrédients pour vos recettes maison.

Par ailleurs, les fraisiers non remontants ont des fruits bien plus gros que ceux des remontants. Le fraisier thuriga ou les gariguettes en sont de parfaits exemples. Leur fermeté et leur volume plus important leur permettent d’être consommés sans éventuelles transformations.

Quoi qu’il en soit, avec vos fraises du jardin, vous n’ornez pas seulement votre espace extérieur, vous profiterez également de toutes les vertus des fruits de saison.

2013 - 2020 © The Oueb