Devenir maman et s'y faire aider


 Validé le 02/05/2017    204 vues


Devenir maman et s'y faire aider

Dire que lorsque l'on attend un enfant, a fortiori le premier, on se pose de nombreuses questions auxquelles trop de personnes ont tout-à-coup des réponses, voilà une belle lapalissade. Qui n'a en effet jamais reçu des conseils avisés de sa tata, de sa mamie, voir de la voisine du boucher de sa mère, pour savoir que faire d'un bébé qui crie, râle, dort peu, met vos nerfs à rude épreuve ? Qui n'a jamais ressenti cet agacement propre à un jeune parent fier et sûr de lui, qui se retrouve critiqué par toute une communauté familiale, certes bien intentionnée, mais qui a tendance à vouloir trop se mêler de cette relation naissante qu'est celle de jeunes parents avec leur premier né ?

Echanger en ligne pour plus de sérénité

Puisque tout le monde voit où nous voulions en venir, et qu'il est rare de ne pas avoir ressenti tout ce qui est décrit ci-dessus lors des premiers mois, voire des premières années, de la vie de sa progéniture, venons-en au fait : il existe des alternatives à ces recommandations aussi inutiles qu'énervantes. Certes le manque de sommeil, ajouté aux angoisses et aux appréhensions extraordinaires – au sens propre du terme – que les jeunes parents ressentent sont le lot de toutes celles qui ont un jour donné naissance et de celui ou celle avec qui elles partagent leur vie. En parler, l'exprimer, pouvoir dire à quel point on se sent démuni, nul, fatigué et dérouté fait du bien, soulage, et rien de mieux dans une telle situation, que de savoir que l'on est pas seul(e).

Un blog qui fait du bien

Sur le blog de Berceau Magique les futures comme les jeunes mamans sont précisément le public visé par des articles dédiées non pas seulement à la vie de leur petits bouchons tout frais nés ou qui marchent déjà, ni à celle du fœtus qui est en train de devenir en elles la prochaine génération, mais aussi à elles, à leurs préoccupations, à leurs questions existentielles ou futiles. A elles donc. Mais aussi à toutes les contingences qui prennent de l'énergie quand on a besoin de se concentrer sur soi-même, comme les faire-parts de naissance, le choix des sacs à langer, la décoration de la chambre, etc.

Pas d'angoisse, donc, à s'autoriser à penser par soi-même, à chercher à deux des solutions, des idées et des astuces, jamais expérimentées par les générations qui nous ont précédés : sur le web on est entre nous... et cela fait du bien !

D'autres pages à consulter :

2013 - 2020 © The Oueb