Savoir choisir les bonnes matières grasses


 Validé le 14/07/2014    705 vues


Savoir choisir les bonnes matières grasses

Beurre ou margarine ?

Huile d'olive ou de Colza ?

Quid de l'huile d'arachide ou de tournesol ?

Le choix d'une matière grasse à inclure dans son alimentation n'est pas seulement une question de goût.

Chaque produit possède ses caractéristiques propres dont il vaut mieux tenir compte.

Le guide pour bien choisir ses matières grasses.

Pourquoi doit-on consommer des lipides ?

Obésité, maladies cardiovasculaires, diabète, cancer, les matières grasses n'ont pas toujours bonne presse auprès des adeptes de régimes amaigrissants et de ceux qui surveillent leur alimentation.

Il faut quand même savoir que le corps a besoin de sa ration quotidienne de lipides pour fonctionner normalement.

D'origine végétale ou animale, les lipides sont en effet indispensables pour notre organisme.

Ce sont des sources d'énergie importantes. Ils fournissent plus d'un tiers des calories totales dont notre organisme a besoin dans une journée.

Mais ce n'est pas tout. En plus d'être des réservoirs en énergie, les lipides permettent aussi membranes de nos cellules d'avoir la souplesse qu'elles ont besoin pour transmettre des messages entre elles.

C'est la raison pour laquelle les cellules nerveuses en sont particulièrement riches. Notons que certains acides gras sont indispensables à la formation de ces cellules nerveuses.

Un autre rôle peu connu des lipides dans l'organisme est d'ordre esthétique. C'est le tissu formé par les cellules adipeuses qui enveloppe nos muscles et donne à notre corps ses formes.

Les matières grasses en cuisine

Le beurre et la margarine sont fréquemment utilisés dans la préparation de nombreux plats (pâtisseries, petits fours, sauces, rôtis, etc.).

De même pour l'huile qui est toujours présente dans presque toutes les recettes. Il faut se rappeler toutefois qu'au contact de la chaleur, les matières ne réagissent pas de la même façon.

Au-delà d'une certaine température, certaines se brûlent et dégagent des substances toxiques. Donc pour profiter de tous les bienfaits de la matière choisie, que ce soit pour son goût que pour sa qualité nutritionnelle, il faut tenir compte de son point de cuisson, c'est-à-dire à température à partir de laquelle elle sera brûlée.

Le beurre par exemple, a un point de cuisson assez bas. Au-delà de 120 °C, il noircit et peut nuire à la santé. Si vous devez faire cuire un plat à une température élevée, sachez que la margarine d'origine végétale est une excellente alternative.

Les huiles végétales aussi ont différentes réactions face à la chaleur. Les huiles de soja, d'arachides et de tournesol supportent très bien la cuisson à haute température donc ils sont parfaits pour les fritures.

Les huiles de noix et d'olive extra vierge quant à elles se brûlent assez facilement, donc elles sont plus adaptées aux salades et aux cuissons à basse température.

Côté nutrition, il faut rechercher en premier lieu les omégas 3. Cet acide gras essentiel n'est pas fabriqué par notre organisme. Il faut donc un apport extérieur, car celui-ci en a besoin pour sa croissance, ses fonctions cardiovasculaires et cérébrales.

On retrouve essentiellement des omégas 3 dans l'huile de Colza. L'huile d'olive Lesieur quant à elle est appréciée à cause de sa forte teneur en antioxydants

Conseil : Saviez-vous qu'il est intéressant de mélanger l'huile de colza et l'huile d'olive ?

Vous obtiendrez un mélange bénéfique pour la santé.

De plus, cette association peut être utilisée aussi bien pour la cuisson que pour l'assaisonnement.

Sans oublier que l'huile d'olive donne un peu plus de goût à l'huile de colza.

Vice versa, le goût un peu trop prononcé de l'huile d'olive sera atténué par l'huile de colza.

D'autres pages à consulter :

    2013 - 2020 © The Oueb