Page d'accueil du site : Anaf Archives

Anaf Archives : Les archives presse de Jean-Claude Anaf, ancien commissaire-priseur à Lyon


 Site VIP    Validé le 25/05/2018    58 vues

Jean-Claude Anaf, une carrière d'exception

Petit-fils d'immigrés turcs installés à Grenoble, Jean-Claude Anaf est devenu l'un des plus brillants commissaires-priseurs français.

L'homme au marteau d'ivoire commence sa carrière chez Pierre Blache en tant que stagiaire à Grenoble où il fait ses premières armes du métier. Il prend rapidement goût au coté théâtrale du métier. Un don qui développera par la suite...

Il s'installe ensuite à Lyon en 1975 et développe son activité avec les meilleurs experts du milieu des objets d'art et des meubles anciens. Il s'investit aussi dans le domaine des enchères judiciaires, délaissés par ses confrères qui préférent la noblesse des ventes d'art.

Jean-Claude Anaf rachète les parties nobles de la gare des Brotteaux pour en faire une salle des ventes exceptionnelle. L'ambition est énorme et le résultat incroyable : Lyon devient l'une des plus grandes places mondiales du marché de l'art. Une reconnaissance aussi dans le coeur des Lyonnais qui remarque alors un homme talentueux, archarné de travail et un entrepreneur ambitieux. 

La presse s'empare de cette personnalité, le suivant dans tous ses déplacements, en Hongrie, par exemple, où il donne un grand spectacle et une leçon de vente aux enchères en cent tableaux.

Une enchère sur l'autoportrait d'Aba Novak Vilmos, tempera sur papier de 1933, les enchères ont rebondi jusqu'à tripler l'estimation et, au premier coup fracassant du marteau d'ivoire, l'ovation a éclaté.



D'autres pages à découvrir

Jean-Claude Anaf : Jean-Claude Anaf a plongé de son enfance dans l'ambiance des salles de ventes. Ses parents, passionnés de ventes aux enchères, collectionnaient aussi bien les tableaux modernes que du mobilier Napoléon III. Sa passion, la vente plus que l'art, l'atmosphère des salles des ventes, organiser une vente, affronter le public et le convaincre de faire confiance au maître de cérémonie : le commissaire-priseur.

  https://www.anaf-archives.fr/a-propos-de-jean-claude-anaf

2013 - 2018 © The Oueb