Quelques variantes des tests de QI


 Validé le 05/06/2014    751 vues


Quelques variantes des tests de QI

On a souvent recours aux tests de Qi pour connaitre le niveau de nos capacités intellectuelles par rapport à la moyenne.

Quelques étapes sont généralement proposées à l'individu qui passe le test avant de faire le test proprement dit.

Avant les tests psychométriques qui permettent d'évaluer le QI, l'individu doit commencer par un examen psychologique avec un psychologue confirmé.

Après avoir passé le test et à travers un dernier entretien, le psychologue doit remettre au patient un rapport écrit des résultats et de la conduite à tenir s'y référant.

Mais la procédure est largement facilitée de nos jours grâce à des sites internet comme test-qi-einstein.fr.

Les questionnaires proposés sur le test einstein gratuit touchent le domaine scientifique, mais ils sont posés de manière ludique.

Actuellement, on peut passer un test de Qi dans un centre spécialisé ou sur internet. Pour cette dernière solution, assurez-vous que le site soit parmi les plus fiables.

Zoom sur les tests de QI de Wechsler

Les tests de Wechsler sont une référence en termes de tests de Quotient Intellectuel.

Il s'agit du résultat des études et recherches effectuées par le psychologue David Wechsler, né en 1896.

Le WAIS est l'un des tests de Qi qu'il a mis en place en 1939. Ce type de test vise une population adulte d'où le nom Wechsler Adult Intelligence Scale.

En 1978, il a réétudié le WAIS et l'a adapté avec de nouvelles données d'où est issu le WAIS-R avec le « R » comme Révisé.

Ce type de test est subdivisé en deux parties dont celle qui mesure le QI verbal qui est plus culturel. L'autre partie évalue le QI de la performance, indépendant de l'influence culturelle.

Le WISC ou Wechsler Intelligence Scale for Children et le WPPSI-R Wechsler Preschool and Primary Scale of Intelligence-R sont de leur côté des tests qui correspondent respectivement à des enfants de 6ans à 16ans-9mois et de 2ans-11mois à 7ans-3mois.

Le premier type de test comporte des tests de performances qui stimulent la perception, le sens de l'analyse et de raisonnement de la personne concernée.

Le WISC comprend également un ensemble de tests verbaux axés sur l'évaluation de la compréhension, du vocabulaire et des similitudes. Le raisonnement arithmétique et la mémoire spontanée sont sollicités par la même occasion.

Zoom sur les tests de QI de Cattell

Le test de Cattell a beaucoup de succès comme les autres tests de QI de sa catégorie. Le nom du test porte celui du psychologue américain qui l'a élaboré.

Les principes des tests de Cattell se fondent sur la distinction entre deux variantes d'intelligences responsables de la stimulation des capacités cognitives.

Il a alors distingué l'intelligence fluide qui intervient lors des classifications et des analogies. L'autre est dite « cristallisée » car elle intervient lorsqu'il faut raisonner et lancer des jugements.

Dans cette partie du test, l'intelligence cristallisée fait appel aux expériences pour interpréter les données. Dans l'élaboration de ces tests, ce psychologue s'est soucié de dresser des questionnaires ne faisant pas référence à la culture de l'individu testé.

Cela explique les items visuels non-verbaux. Parmi ceux-là, on peut citer les analogies sous une forme non verbale, les séries et les classifications.

Ce dernier item consiste à repérer l'intrus dans une liste cohérente. Il y a également les Matrices, c'est-à-dire les matrices de Raven. John Raven a fondé sa théorie sur la capacité de l'intelligence à gérer l'abstraction.

Aussi, ses tests comportent un ensemble de matrices mathématiques 3x3, avec des figures abstraites où il faut trouver la figure qui correspond au reste de l'ensemble. Le sujet sélectionnera la bonne figure parmi celles présentées.

D'autres pages à consulter :

2013 - 2020 © The Oueb