L'Irlande fait-elle partie des États du Commonwealth d'Angleterre ?


 Validé le 25/06/2014    1041 vues


L'Irlande fait-elle partie des États du Commonwealth d'Angleterre ?

La République d'Irlande cultive sa différence et ne fait plus partie depuis longtemps du Commonwealth, à l'inverse de l'Irlande du Nord.

Mais les temps seraient-ils en train de changer ?

Le Commonwealth : la plus vaste institution anglophone

Difficile de croire que l'Irlande, si proche de l'Angleterre d'un double point de vue culturel et géographique, ne fait pas partie du Commonwealth. D'autant plus que l'organisation en question, rappelons-le, ne compte pas moins de cinquante-trois États membres à travers le monde. Ces derniers sont tous liés de près ou de loin à l'histoire britannique en tant qu'anciennes colonies.

Outre les pays traditionnellement anglo-saxons comme le Canada, l'Australie ou la Nouvelle-Zélande, de nombreux autres pays anglophones ont choisi d'adhérer à l'organisation. Ainsi, l'Inde, la Jamaïque ou le Ghana ont reconnu, au moins de façon symbolique, la figure tutélaire de la reine d'Angleterre.

En dehors de l'Irlande, seul le drapeau américain est absent, mais pour d'évidentes raisons historiques. Alors pourquoi ce même traitement de défaveur pour la petite île ?

Irlande et Commonwealth : une histoire tumultueuse

Les choses avaient pourtant bien commencé. L'État libre d'Irlande, fondé en 1922, avait accepté de rejoindre le Commonwealth dès la création de ce dernier, en 1931. Les relations se compliquent lorsque le petit État devient une république en 1949.

Dès lors, l'Irlande ne peut plus reconnaître l'autorité de la reine et est donc exclue du Commonwealth. C'est une mesure extrême qui n'est peut-être pas nécessaire pour accéder à plus d’indépendance.

Depuis, la plupart des autres membres ont suivi le même chemin. Tous non heureusement pas subi la même sanction.

Vers une nouvelle adhésion de l'Irlande ?

De nos jours, une nouvelle adhésion de la République d'Irlande au Commonwealth apparaît comme la condition ultime de la réconciliation entre les deux parties de l'île. Le parti unioniste du Reform Group soutient d'ailleurs cette initiative depuis de nombreuses années.

Tous les espoirs sont permis, en particulier, depuis la visite historique de la reine Elizabeth II à Dublin en 2011. Celle-ci fut la première du genre depuis un siècle. Elle fut suivie d'un voyage du président irlandais à Londres en avril 2014. La célébration en commun de la Saint-Patrick serait-elle pour bientôt ?

D'autres pages à consulter :

2013 - 2020 © The Oueb